Supervoyeur

The milestone of free french sites dedicated to peeping...

La référence des sites " voyeurs " francophones gratuits...

Un site de Jank

Apprentissage

Le voyeurisme  peut être un excellent moyen d'éducation.
 
Il y a pas mal d'années la connaissance des plaisirs sexuels n'était pas aussi divulguée qu'aujourd'hui, mon flirt et moi étions jeunes et innocents . Nous sommes réfugiés dans le grenier de la grange de ses grands parents et nous nous bécotons en y mettant à peine la langue...!!!
 
Un couple entre discrètement  au niveau bas... C'est Léa  la soeur de ma copine, un peu plus âgée qu'elle, avec un voisin marié....
 
De notre position dominante nous voyons tout sans être vu..
C'est plus chaud que pour nous ,à peine entrés la robe blouse est déboutonnée, Léa n'a rien en dessous, son copain lui caresse les seins, les lui suce, sa mais caresse ses fesses, sa chatte.... Il se débarrasse de son pantalon et montre une très belle érection....
 
Il veut la pénétrer mais elle ne veut pas, prétextant que c'est trop risqué... Et elle finit par le prendre dans sa bouche à ma grande surprise. Ils sont  juste en dessous de nous et sa position accroupie nous découvre parfaitement ses fesses.. son petit trou et sa fente .. quel spectacle.. Ma première femme nue.. Il geint.. Il lui a déchargé dans la bouche !!!  
Le couple de nouveau s'embrasse, il lui caresse la chatte et c'est à son tour de gémir. 
Ma copine prend ma main la coince entre ses cuisses, (elle est en jean),  serre et desserre en rythme, et semble elle aussi y prendre beaucoup de plaisir (mais en silence).
 
En bas, il a retrouvé la forme, le conflit reprend.. Elle ne veut toujours pas de pénétration.. C'est une période dangereuse. Elle finit par le convaincre de le faire par derrière.. Il entrera devant juste pour se mouiller... Il promet qu'il ne restera pas..
 
Je bande à exploser, essaie de mettre la main de ma copine sur ma queue mais elle refuse me murmurant pas maintenant.
 
Nous sommes aux premières loges pour assister à la manoeuvre.. Elle s'est relevée, appuyée à une botte de paille et tend son arrière train... Il la pénètre, va et vient deux ou trois fois puis ressort   pour entrer par la petite porte. La manoeuvre semble plus difficile, elle se plaint un peu, le guide avec sa main, il entre et la bourre à grands coups.
 
Il a fini,  se r’habille, elle aussi, et partent rapidement.
 
Ma copine commente "elle a encore changé de mec...!!", puis déboutonne mon pantalon, sort ma queue et applique la leçon qu'elle vient de recevoir de sa soeur... Je décharge assez vite tellement je suis excité... Elle avale sans problème et dit "ça n'a pas tellement de goût ".
 
Je lui dis que cela a été très bon.. Nous nous embrassons beaucoup plus profondément .. J'essaie de la déshabiller mais il est tard il faut qu'elle rentre...
 
Nous nous retrouvons le lendemain, elle porte la robe blouse de sa soeur (ou la même),  et nous allons  dans le fenil... Elle me laisse déboutonner sans résister. Ses seins jaillissent.. Ils ne sont pas aussi gros que ceux de sa soeur mais très hauts et très fermes.. Je caresse..suce ....
 
Elle ouvre le bas de sa robe... et me montre sa chatte.. m'explique ce qu'il faut que je caresse pour lui faire du bien... le clito... l'entrée.. mais je ne dois pas enfoncer mon doigt, elle est vierge et veut le rester.  
Je mets  en application.. elle à l'air contente... elle me branle doucement et je décharge dans sa main...
Après un peu de repos elle me dit qu'elle voudrait bien me sentir en elle, mais comme nous avons vu hier, par derrière. Elle sort de sa poche un petit pot de "cold cream" qu'elle a amené, s'enduit le petit trou, masse un peu ma queue et m'offre ses fesses.. J'entre lentement sans difficulté, elle m'encourage en disant que ça ne fait pas mal.
Je suis au fond et commence à aller et venir.. C'est chaud, serré, cela me fait un bien !... Elle serre les fesses ce qui augmente mon plaisir ; elle a mis sa main entre ses cuisses et se caresse allègrement.. Ses doigts venant de temps en temps toucher mes boules... Je tiens le plus possible mais finis par exploser avec un plaisir tel que la tête me tourne.
 
Nous continuâmes toutes les vacances pour notre plus grand bien ; notre éducation était faite.
 
Nous ne rations pas une occasion de mater sa soeur qui était une rude baiseuse et connaissait pas mal d'hommes...
 
Beaux souvenirs.. Mieux à mon avis qu'un porno sur la télé..