Supervoyeur

The milestone of free french sites dedicated to peeping...

La référence des sites " voyeurs " francophones gratuits...

Un site de Jank

Au ciné

Je ne suis pas un conteur, mais je vais faire de mon mieux. Au ciné. C'était un après-midi, il y a quatre ans. Mais c'est un moment qui est resté très présent dans ma mémoire... Ma petite amie s'était rendue à un entretien d'embauche, et pour éviter de m'ennuyer j'avais décidé de profiter de la fête du cinéma. J'étais l'un des premiers à m'installer dans l'immense salle, bientôt bondée de couples d'amoureux. L'un d'entre eux s'installe sur ma droite, la jeune femme choisissant de s'asseoir sur le siège contre le mien.Plutôt réservé à cet époque, je n'ai osé la regarder que du coin de l'oeil... Elle portait une robe d'un pastel violet, courte et légère, dévoilant ses longues jambes posées des talons à fines lanières.Toujours debout, elle me tournait le dos et je pus remarquer ses longs cheveux noirs et lisses caresser ses reins. Elle s'assied puis enlève ses chaussures. Elle discute avec son petit ami, les jambes croisées. Le film commence enfin, et je m'y plonge totalement... Jusqu'à ce que je remarque que je reçois des petits coups de pieds rythmés : la jeune femme est en train d'embrasser son petit ami, son dos légèrement appuyé contre le torse du jeune homme, les jambes toujours croisées mais orientées dans ma direction, si bien que je ressenti chaque mouvement de son pied contre ma jambe. Comme ce n'est visiblement pas intentionnel, je décide de ne pas m'en plaindre, surtout que cela n'a rien de désagréable... Mais au bout d'un moment elle embrasse un peu plus fougueusement le jeune homme, et je sentis cette fois comme une caresse sur ma jambe. Je les regarde furtivement et je la vois la bouche semi-ouverte caresser de sa langue la lèvre inférieur de son petit ami. Mais je remarque aussi que sa robe dévoile à présent ses cuisses affriolantes.Toutefois, ce n'est pas pour moi, laissons-les se câliner et tant mieux si elle me caresse encore par inadvertance. Cependant, cette fois son pied velouté fait le tour de ma jambe, avec de langoureux va et viens... je suis paralysé ! Le doute n'est plus permis : elle me fait du pied tout en embrassant son petit ami et je trouve cela délicieux bien que je ne puisse plus bouger !J'essaie de tourner ma tête vers elle, mais seuls mes yeux parviennent à m'obéir ! Elle se redresse, à nouveau face à face avec l'écran. Il fait certes chaud, mais c'est pour une toute autre raison que des perles de sueurs naissent sur mon front et sur mon dos.Je m'interroge : dois-je rester passif ou puis-je la caresser à mon tour ? Que dirait son petit ami ? Va-t-elle continuer ou attend-t-elle que je lui fasse du pied ? De toute façon, mon pied telle une enclume est ancré dans le sol ! Impossible de faire le moindre mouvement dans sa direction... J'étais plutôt timide, mais en plus je tenais beaucoup à ma petite amie. Mais est-ce que c'est "tromper" que de me laisser caresser ? J'espérais que non !... C'est certainement ce petit conflit en moi qui expliquait que je n'avais pas d'érection, malgré le subtil et sensuel plaisir que je ressentais. Peu de temps après, elle se recroquevilla en me tournant le dos. Elle caressait, je crois, le torse de son petit ami. J'étais assez déçu qu'elle se détourne de moi. Cependant je remarquai ce petit cadeau qu'elle me fit : la tête reposée sur les épaules de son petit ami, les jambes recroquevillées sur son siège, ses pieds nus contre l'accoudoir, je pouvais les caresser à la dérobée et par intermittence du bout des doigts, en posant mon bras sur l'accoudoir. Quelle sensation voluptueuse...Déjà satisfait par la sensualité du contact retrouvé, je sentis le sang me monter d'un coup à la tête lorsque je m'aperçus que sa robe relevée laissait apparaître un bout de fesse ! Tout à coup, j'ai eu envi de lui caresser les pieds jusqu'à cette fesse découverte à mon attention. Je m'imaginais l'embrasser et la lécher jusqu'à son petit anus... Mais évidement, je n'ai rien fait ! Ne sachant pas comment allait réagir son petit ami, ni elle-même au final ! Le film s'est terminé. Elle m'a tourné le dos pour partir, comme si de rien n'était. Un de mes amis m'a dit que j'aurais dû lui caresser les fesses, et "la doigter"... Facile à dire quand on n'est pas concerné !...Ma petite amie, elle, m'a dit ... au revoir ! Pourtant, je considérais lui avoir prouvé mon amour en ne masturbant pas cette jeune et jolie femme ! Depuis, je m'arrange toujours pour caresser dès que je le peux de jolies femmes dans les cinémas... Mais cette fois, cela excite beaucoup m'a compagne qui me voit faire ! Cela fait partie de nos petits jeux érotiques.
Le pacha.http://jeuxerotiquesx.maisonx.com/